Home Non classé Prêt personnel : un crédit d’urgence à la consommation

Prêt personnel : un crédit d’urgence à la consommation

0
Prêt personnel : un crédit d’urgence à la consommation

Le prêt personnel est un soutien financier accordé pour répondre aux urgences et aux imprévus. Il est simple, efficace et rapide. Voici, un guide pour vous éclairer davantage sur le prêt perso.

Prêt personnel : de quoi s’agit-il ?

Le prêt personnel fait partie des composantes du crédit à la consommation. Il est octroyé par l’établissement de crédit pour réaliser tous types de projets non professionnels.

Le prêt personnel est destiné à financer par exemple des vacances, répondre à une urgence financière personnelle… Ses conditions sont souples.

Crédit personnel : prêt affecté et prêt non affecté

Le prêt affecté est destiné à payer un type de bien précis. L’avantage ici est que les taux d’intérêt sont très avantageux.

Le prêt non affecté comme l’indique son nom peut être utilisé en toute liberté. C’est donc à vous de choisir ce que vous voulez en faire.

Prêt personnel : les modalités de remboursement

Les modalités de remboursement du crédit personnel sont fixées au moment de la souscription.

Cependant, les mensualités peuvent augmenter ou baisser. Les dates de prélèvement, la somme allouée et la durée ne sont pas les mêmes pour tous les clients. Quant au taux d’intérêt, il peut varier en fonction de la rapidité de remboursement.

Crédit de consommation ou découvert bancaire : que choisir ?

Le découvert bancaire permet aux clients de pouvoir avoir des fonds de secours en cas d’absence de provision sur son compte. Les intérêts sont prélevés sur le montant emprunté, et reviennent chers en cas de dépassement de limite accordé.

Cependant, le crédit de consommation permet un remboursement planifié et flexible. Vous avez également l’avantage de le faire 100 % en ligne.

Prêt personnel : la capacité de remboursement

Le crédit de consommation est accordé en tenant compte des capacités de remboursement des particuliers.

Elle est déterminée sur la base des pièces fournies comme justificatives : fiche de paie, crédits en cours, etc. L’établissement de crédit est libre d’accorder ou non le prêt s’il juge que le client n’a pas une capacité de remboursement rassurante.